Carnet de vacances – Carte postale n°15

Ayant déposé notre valise – entre autre – dans une région marquée par les hommes préhistoriques, vous comprendrez aisément que je n’utilise pas encore les subtilités d’un smartphone ou autre engin moderne.

Je pourrais décrire longuement les beautés du golfe du Morbihan, évoquer la quiétude du marais poitevin ou être intarissable au sujet d’un Périgord noir qui n’aura jamais fini de m’enchanter…

Non, je partagerai seulement trois petits flashs.

  • D’abord la lecture d’un livre reçu début juin et soigneusement réservé pour les vacances. J’y savoure une écriture tout en finesse pour évoquer le vieillissement et m’émerveille devant les deux jeunes personnages pleins d’amour et de délicatesse envers une dame âgée.
  • Il y a aussi la visite d’un château, reconnu comme joyau de la Bretagne du sud. Nous sommes une quinzaine de visiteurs emmenés par un jeune guide enthousiaste. Mais… Il a un léger handicap : certains mots bloquent avant de sortir. Personne ne réagit. Nous le suivons dans la confiance qui n’est rien, je trouve, à côté de la sienne.   Alors, « N’oubliez pas le guide ! » ? Non, je ne l’oublierai pas. Il nous a remercié pour notre grand intérêt et pour les nombreuses questions. « N’oubliez pas le guide ! » : une petite pièce, peut-être, mais surtout une poignée de mains. Il a réussi à créer comme un climat de communion.
  • Et puis, le 11 juillet, c’est la fête de St Benoit. Nous sommes à la messe. Dans son homélie, le célébrant rappelle que St Benoit exhorte ses moines à se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu. Il aurait employé un verbe pouvant presqu’être traduit par « ausculter » la Parole de Dieu, écouter battre le cœur de Dieu. J’ai bu du petit lait !

« Que tes œuvres sont belles ! »

C’est déjà le retour au pays et la joie des retrouvailles avec la famille, les voisins, les amis, la paroisse (et le Centre pastoral)…

Et aussi quelques beaux coins de chez nous.
Ainsi Treignes, ses paysages et sa petite école ; plus précisément sa classe de 1932.
J’y étais. Oui ! Oui ! On dira encore que je ne parais pas mon âge !

Marie-Thérèse


Si vous souhaitez découvrir les cartes postales précédentes, rendez-vous sur le site du Service de Communication du Vicariat du Brabant wallon.

Si vous aussi, vous avez envie de nous faire profiter de l’une de vos découvertes, d’un bon moment que vous avez vécu ici ou plus loin, n’hésitez pas à nous envoyer votre carte postale accompagnée d’une photo à cette adresse : vosinfos@bwcatho.be.
Nous serons ravies de la partager !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s