Vendôme, Vendôme… – Carte postale n°12

Orléans, Beaugency, Notre-Dame de Cléry-i, Vendôme, Vendôme…

Cette ritournelle enfantine me trottait dans la tête depuis que je savais que je passerais dans cette petite ville française, sous-préfecture du département de Loir-et-Cher ; grâce à Wikipédia, j’en ai appris le nom : Le Carillon de Vendôme et l’origine. Un tout petit texte :

Aujourd’hui, que reste-t-il
À ce Dauphin si gentil
De tout son beau royaume ?
Orléans, Beaugency,
Notre-Dame de Cléry,
Vendôme, Vendôme.

Les ennemis ont tout pris
Ne lui laissant par mépris
Qu’Orléans, Beaugency,
Notre-Dame de Cléry,
Vendôme, Vendôme !

En France, difficile de faire 2 km sans avoir quelque chose à apprendre 🙂 !

Balade dans les rues de la vieille ville de Vendôme traversée par le Loir (et non la Loire, dont il est un sous-affluent), et dans la splendide église, ex-abbatiale, de la Trinité, dont, notamment, les vitraux sont célèbres. Sous un soleil radieux, quelle belle et intéressante visite… je vous recommande vivement un détour par Vendôme si vous passez dans la région. Vous serez aussi à quelques km de chez le poète Ronsard et de sa Mignonne, allons voir si la rose… 

Anne-Elisabeth

P.S. Pour vous donner l’envie de vous précipiter sur Wikipédia, voici les premières lignes de l’explication : « Au xve siècle, dans le cadre de la guerre de Cent Ans, le dauphin Charles, après avoir été déshérité à la suite du traité de Troyes signé en 1420, se retrouve en possession des villes d’Orléans, Beaugency, Cléry, Vendôme et Bourges. Le Carillon de Vendôme est une chanson, qui aujourd’hui est devenue une chanson enfantine, qui décrit cet état de faits. »

P.S. 2 Cette carte postale-ci était « la » carte postale historique 😉 de l’été ; ceci dit, vivent les cartes postales sans intention didactique 😀 !

Les camps, c’est aussi tout ça ! – Carte postale n°11

© EM – Tous droits réservés, pas de partage

  • Des jeunes de 15 ans radieux et reconnaissants après une demi-heure de recueillement dans le silence et la solitude…
  • Des ados interpellés par la radicalité de la vie de François d’Assise, Pier Giorgio Frassati ou Charles de Foucauld…
  • Des promettants qui, fiers de leur engagement, plantent leur regard dans le mien au moment de recevoir la bénédiction…
  • Des enfants en larmes au moment d’exprimer spontanément la chance qu’ils ont alors qu’ailleurs, d’autres sont dans la misère…
  • Des animateurs soucieux d’accompagner chaque jeune ou enfant pour l’aider à grandir, à se dépasser, à trouver sa place…
  • Des animateurs et des cuistots entamant la conversation sur comment faire des choix, la difficulté de s’arrêter, le fait de donner un sens à sa vie, ce qu’est la prière…

Les camps, c’est aussi tout ça !

Eric

Bonjour d’Arménie ! – Carte postale n° 9

Un grand bonjour d’Arménie où nous découvrons ce peuple qui fut un des premiers convertis par (les apôtres) Barthélemy et Thaddée au premier siècle.

Nous découvrons les nombreux monastères (photo = Monastère de Novarank) et cathédrales de cette église arménienne apostolique ainsi que ce peuple profondément meurtri par le génocide de 1915 : nous avons été très touchés par la visite du Mémorial (dont vous voyez une photo ci-dessous).

À bientôt !

Brigitte