Oriane Philippe: écrivaine pour enfants avec son vélo kamishibaï

Oriane Philippe aime se présenter comme raconteuse d’histoires…
A défaut de publier ses histoires pour enfants, l’écrivaine de 32 ans, originaire du Brabant wallon, les raconte à l’aide de son vélo kamishibaï, un support pour faire défiler les planches illustrées.

Dans cette émission, au micro d’Elisabeth Dehorter, Oriane Philippe nous partage l’atmosphère des Bulles d’Albane, sa collection d’histoires qui interroge le monde à hauteur d’enfants, avec deux extraits d’histoires.
Il sera aussi question de sa maison d’édition en cours de conception.

Pour écouter la conteuse raconter, installez-vous confortablement, c’est par ici

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous souhaitez en savoir plus
sur la radio 1RCF et recevoir la
Lettre aux amis
 par la poste ?

Envoyez vos coordonnées complètes
(nom, prénom, adresse) à
communication.belgique@rcf.be

Gilles Mahieu, gouverneur du Brabant wallon, sur 1RCF

Luc Tielemans part à la rencontre de figures politiques de notre belle province, le Brabant wallon.

A tout seigneur, tout honneur, premier invité, M. Gilles Mahieu.

Le gouverneur nous parle de son parcours, ses compétences, ses préoccupations, ses collaborations avec les communes, les fabriques d’Eglise.

Avec son équipe, il assure un rôle en cas de catastrophe naturelle, de terrorisme, dans la gestion de la crise Covid, …
Ses missions s’étendent non seulement au domaine sécuritaire mais aussi économique en Belgique et à l’étranger.

Comme on le voit, son rayon d’action est vaste et demande de multiples compétences.
M. Gilles Mahieu nous livre ici ce qui fait son quotidien et nous donne un aperçu de sa personnalité, de ses responsabilités et de sa vision de la province.

Pour (ré)-écouter cette émission, n’hésitez pas à suivre ce lien.

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous souhaitez en savoir plus
sur la radio 1RCF et recevoir la
Lettre aux amis
 par la poste ?

Envoyez vos coordonnées complètes
(nom, prénom, adresse) à
communication.belgique@rcf.be

Benjamin Heylen : l’histoire des guerres comme passion

Marié, père d’un enfant, Benjamin Heylen habite à Malèves, dans la commune de Perwez.

Il y tient un musée du souvenir de la Guerre 40-45.

En ce 11 novembre, nous nous entretenons avec lui au sujet du premier grand conflit mondial qui a causé près de 20 millions de victimes dont près de 100.000 Belges. Du déclenchement à la signature de l’Armistice, le 11 novembre 1918, à Rethondes, Benjamin Heylen nous rappelle aussi l’impact de cette guerre sur nos villages du Brabant wallon.

Et puisque le 11 novembre est aussi une occasion choisie nationalement pour se souvenir de tous les conflits armés et sanglants, notre invité nous parle aussi de la Deuxième Guerre Mondiale à travers son musée.

Fondé il y a 20 ans, le Musée du Souvenir de la Guerre 40-45 rappelle les grands moments du deuxième grand conflit avec ses ravages au niveau de Perwez et des environs. Avec les engins de l’époque, le matériel collecté ici et là, ce lieu est un vrai flash back. Ce musée est aussi un lieu  de culture et d’éducation à la paix pour les écoles et tous les groupes qui le visitent.

Pour la visite guidée, c’est par ici !

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous souhaitez en savoir plus
sur la radio 1RCF et recevoir la
Lettre aux amis
 par la poste ?

Envoyez vos coordonnées complètes
(nom, prénom, adresse) à
communication.belgique@rcf.be

Les deuils : des chemins de vie

Vivre un deuil, c’est « Vivre sans l’autre » en citant le livre de Marie-Camille Carton de Wiart. Celle-ci, psychopédagogue, avec Annik Absil, psychologue et psychothérapeute, partagent leur regard sur le deuil, chez les enfants et les adultes au micro d’Elisabeth Dehorter. Elles expliquent aussi comment la foi chrétienne les guide, les soutient. 

Dans cette émission, Marie-Camille Carton de Wiart et Annik Absil partagent le fruit de leur expérience d’accompagnement de personnes endeuillées. Marie-Camille Carton de Wiart est psychopédagogue. Elle a animé pendant plusieurs années des sessions pour des personnes endeuillées. Elle accompagne aussi des personnes individuellement. Son engagement prend racine dans un deuil de son enfance dont les émotions ont été enfouies en elle pour « protéger les adultes autour d’elle ». Ses émotions enfouies ont ressurgi à l’occasion d’un autre décès, à l’âge adulte. Ses études et un travail personnel l’ont conduit à accompagner d’autres personnes en deuil. Elle partage le fruit de son expérience  dans son livre Vivre sans l’autre, pour aider à vivre le deuil , aux éditions Saint-Léger (2020). 

Annik Absil a animé pendant 4  ans des groupes de paroles chez les soignants et les personnes âgées. Son livre publié en 2004 Vivre ses deuils au soir de la vie, Editions Les Cahiers du troisième âge garde toute son actualité.  Elle décrit les différentes étapes du deuil et relève aussi les étapes ou évolution de la vie, marquée par des arrachements, des renoncements, des pertes (décès de proches, perte des capacités physiques, mentales) qui marquent les deuils des personnes âgées. Les groupes de paroles qu’Annik Absil a animés sont des chemins de vie pour ces personnes : relever l’image d’elles mêmes, car en parlant de leur histoire elles reconstruisent leur identité dont la perception est altérée à cause du vieillissement. 

Lors de cette émission, Marie-Camille Carton et Annik Absil partageront leurs impressions sur le livre de l’autre.

Marie-Camille Carton évoque également le parcours des apôtres depuis le dernier repas du Christ à la Pentecôte. Les apôtres passent par différentes étapes du deuil :  le déni, les émotions, la  dépression, l’échange de pardon, le « laisser partir »,  l’héritage… un support qui peut aider les accompagnateurs de personnes endeuillées à trouver un appui dans la foi même si elle n’est pas exprimée avec les personnes accompagnées.


Elisabeth Dehorter 

Pour écouter cette émission menée par Elisabeth Dehorter, tendez l’oreille.

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous souhaitez en savoir plus
sur la radio 1RCF et recevoir la
Lettre aux amis
 par la poste ?

Envoyez vos coordonnées complètes
(nom, prénom, adresse) à
communication.belgique@rcf.be

La Bible pour boussole, de Jérusalem à LLN

 

Aujourd’hui prieur du couvent Fra Angelico à Louvain-la-Neuve, fr. Christian Eeckhout, de l’ordre des dominicains, a arpenté “les” Terres saintes (et non “la” Terre sainte, comme il le fait remarquer) durant plus de 18 ans, et les a fait découvrir à des centaines de pèlerins.

Ingénieur de formation après des études secondaires en français et en néerlandais, il n’a jamais renié l’appel entendu à l’âge de sa confirmation : “Et si tu devenais prêtre avec moi ?” Il est entré chez les dominicains, et a continué sa formation à Fribourg (Suisse) avec d’autres dominicains belges, dans un contexte international. Et acquis plusieurs langues bibliques : outre le latin, le grec, l’hébreu et l’araméen.

Revenu à Bruxelles, il a collaboré aux messes télévisées et radiodiffusées avec l’abbé Armand Pirard et a lancé l’aventure RCF sur les ondes belges : le premier studio RCF Bruxelles était dans son bureau, rue des Nerviens, face au Cinquantenaire ! 

Parti à Ottawa (Canada), il y a étudié (encore !) la communication et les premiers pas d’internet pour les mettre au service de l’étude de la Bible. 

Il a fait ses premières armes comme accompagnateur spirituel de pèlerinage avec des petits groupes, puis a organisé celui de 600 jeunes Français qui ne participaient pas aux JMJ de cette année-là… une fameuse expérience !

Envoyé à l’École biblique de Jérusalem, il y reste 18 ans, comme chercheur et comme professeur, tout en continuant de transmettre sa passion du Royaume en accompagnant des pèlerins. 

Il collabore à la réalisation d’une bande dessinée Les explorateurs de la Bible. Le manuscrit de Sokoka, qui commémore les 125 ans de l’École biblique, en s’adressant particulièrement aux non-spécialistes.

Il met aussi au point le jeu Sur les pas de Jésus, qui invite les joueurs de 4 à 94 ans, à entrer dans le monde du Nouveau Testament ou en approfondir leurs connaissances. Un jeu, type “jeu des 7 familles”, décliné en plusieurs versions linguistiques, qu’il espère faire connaître en Belgique, maintenant qu’il est revenu comme prieur à Louvain-la-Neuve, dans ce couvent Fra Angelico, placé sous le patronage du célèbre peintre dominicain et qui ouvre ses portes à de nombreux artistes. 

Nous offrons 2 exemplaires de ce jeu, qui seront tirés au sort parmi les participants qui nous auront envoyé un courriel à l’adresse vosinfos@bwcatho.be avant le 27 octobre à 23h59, avec la mention “Jeu Terre sainte”. Le jeu sera à récupérer chez 1RCF à Wavre.

Pour écouter cette émission menée par Anne-Elisabeth Nève, tendez l’oreille.

♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠ ♠

Vous souhaitez en savoir plus
sur la radio 1RCF et recevoir la
Lettre aux amis
 par la poste ?

Envoyez vos coordonnées complètes
(nom, prénom, adresse) à
communication.belgique@rcf.be