La communication : un outil pour construire, dit le Pape

À l’occasion du Dimanche des Médias (1-2 juin), nous vous faisons part de quelques réflexions adressées par le pape François aux journalistes de la presse étrangère en Italie (audience du 18 mai 2019).

Les journalistes ont une grande responsabilité par rapport à toutes les informations qu’ils diffusent, y compris sur les réseaux sociaux, car ils ne sont pas seulement spectateurs de la marche du monde. Nous sommes tous acteurs, et, dans le mal comme dans le bien, notre comportement a une influence sur les autres, a lancé François, en citant son prédécesseur Benoît XVI. La communication doit donc vraiment être un instrument pour construire et non pour détruire.

Le Pape a (…) encouragé les journalistes à mettre en relief toutes les initiatives positives menées, parfois silencieusement, par ceux qui donnent leur vie au service des autres. Il y a un océan de bien caché qui mérite d’être connu et qui donne de la force à notre espérance, a expliqué le Pape, en soulignant notamment l’apport indispensable des femmes journalistes pour traiter cette actualité avec sensibilité et empathie.


Deux encouragements que nous recevons avec plaisir et qui nous incitent à toujours plus chercher à partager, avec bienveillance, ce qui se passe de beau chez nous et autour de nous !

Pour lire tout l’article de Vatican News

Photo : PxHere CC0

Et si on priait pour les journalistes… et les communicateurs ?

En cette fête de saint François de Sales, Aleteia publie cette pertinente réflexion que nous adaptons pour nos lecteurs communicateurs !

On les critique, beaucoup, on les apprécie, parfois, on les écoute ou on les craint, c’est selon, mais pense-t-on à prier pour les journalistes ? Eux qui ont tant besoin de lucidité, de courage et de force pour partir à la recherche de la vérité.

Saint François de Sales est le patron des journalistes, en raison de ses sermons, imprimés sur feuilles volantes, qu’il passait sous les portes des maisons et placardait sur les murs de Thonon, alors ville réformée.

Déjà au IVème siècle, dans son Traité de la Trinité, saint Hilaire de Poitiers insistait sur la rigueur nécessaire à tout homme qui proclame la bonne nouvelle, une exhortation à ne pas transformer les propos, que l’évêque de Poitiers conclut par ces mots : Seigneur, accorde-nous donc de donner aux mots leur véritable sens, accorde la lumière à notre esprit, la beauté de l’expression à notre style et établis notre foi dans la vérité. Autant de préceptes qui définissent finalement les missions de tout journaliste (ou communicateur).

Prions pour que les journalistes et les communicateurs sachent les mettre en pratique, quels que soient leur média, leur ligne éditoriale ou leurs convictions politiques !

♠♠♠♠♠

Nous adaptons la prière proposée par Aleteia :

Seigneur,

Par l’intercession de saint François de Sales, qui a toujours cherché à convertir les cœurs par le dialogue et la bienveillance, nous Te prions pour nous tous, qui travaillons à la communication dans notre paroisse / UP / Vicariat. Éclaire notre esprit, ouvre nos oreilles, guide nos mains et nos lèvres, pour que nous assurions notre mission comme Tu le souhaites.

Fais naître en nous le souci constant de travailler au service de la vérité.

Enseigne-nous l’humilité, afin qu’à l’image du Christ, nous nous fassions les serviteurs de nos concitoyens, et placions la quête de la vérité au-dessus de nos aspirations personnelles.

Aide-nous à écouter, à initier des débats constructifs, à faciliter le dialogue, à éviter d’alimenter des polémiques et de manifester de l’agressivité.

Toi qui es source de toute lumière, illumine notre jugement afin que nous sachions distinguer là où sont le vrai, le bien, le juste !

Amen !

Sainte et heureuse fête à tous nos lecteurs !

Internet et les Béatitudes : de l’art des choix…

Un article profond et rafraîchissant du père Pierre Amar**
sur un blog que nous vous recommandons chaleureusement :
le Padreblog

Nous sommes tous présents sur Internet pour plein de raisons. Et tous, nous avons compris qu’avant d’être un moyen, le web était surtout un lieu. On n’utilise pas Internet, on y va. Mais comment et à quel prix ? Si jamais votre entourage immédiat ne vous avait pas déjà alerté sur le temps que vous passiez sur des écrans, voici les béatitudes du bon catho-geek*… Si vous vous reconnaissez dans tous ces travers, ne vous découragez pas : les béatitudes sont un chemin, un idéal vers lequel il faut tendre. L’important c’est de progresser !

Pour lire la suite de l’article, c’est par ici !

Voici quelques-unes des béatitudes rédigées par le père Amar (pour vous donner le goût d’aller lire tout l’article et donc le commentaire qu’il fait de ces béatitudes) :

  • Heureux celui qui lit un article jusqu’au bout
  • Heureux celui qui possède un vrai réveil
  • Heureux celui qui n’éclabousse pas les autres de son soi-disant bonheur
  • Heureux celui qui ne fait pas le marketing de lui-même
  • Heureux le « présent-présent »

Pour 2019, un souhait – une résolution ? Raison garder quant à notre usage d’internet !

Sainte et heureuse année !

Anne-Elisabeth Nève

*Catho-geek : catho, vous savez ce que c’est 🙂 ; geek, peut-être moins : voici une définition de Wikipédiaun geek est une personne qui est accro à la technologie spécialement de l’information, des nouveaux médias, comme les réseaux sociaux.

**L’illustration, vous l’avez compris, n’a « rien à voir » avec le contenu de l’article, mais elle représente bien, me semble-t-il, l’idée qu’on pourrait se faire du catho-geek… Je remercie Gorilla Goodies (logo à gauche) de leur autorisation d’utiliser leurs photos !