Marcher pour faire le plein spirituel…

Dominique de Béthune parle de la Marche des mères ; elles étaient 500 à parcourir 15 km ce samedi 20 mars.
Un moment de partage, de joie, de prière et de bonne humeur.

Chaque année, des mères se retrouvent à Banneux pour marcher, prier et célébrer ensemble.
Cette année, Covid oblige, les mères se sont retrouvées en sous-groupes. Non plus en un seul lieu, mais disséminées à travers toute la Belgique et dans les pays voisins. Ce sont au total 500 mères qui ont arpenté les chemins et sentiers de nos campagnes.

Dominique de Béthune, de Malèves-Ste-Marie et Guenaelle de Groote, responsable de la Marche des mères au niveau belge, habitant à Gand, reviennent sur cette activité au micro d’Alfred Malanda, pour 1RCF, dans l’émission Près de chez vous, Brabant wallon.

Après les messes célébrées par 32 prêtres, à différents endroits, les mères ont honoré leur engagement.
Dans la prière, la bonne humeur, sous un soleil radieux, elles ont fait un plein spirituel nécessaire en cette période de pandémie distillant morosité et incertitude.

Pour (ré)-écouter cette émission, il vous suffit de suivre ce lien.

Grand bonjour de Banneux ! Carte postale n°4

De Spa, le 3 juillet 2019

Entre côtes et Vierge des Pauvres résumerait bien notre journée détente du Service de Communication !

Nous avons fait une jolie balade par monts et par vaux de Becco à Banneux, entre prairies et bois, vaches et myrtilles. Notre pause-prière auprès de Marie nous a ressourcés et fait (re) découvrir ce lieu grâce à une guide du coin (Anne-Elisabeth).

Puis retour à Becco chez Anne-Elisabeth pour un partage sur une tranche de notre vie personnelle, que nous avons fait découvrir aux autres.

Le sommet de la journée fut l’eucharistie présidée par Alfred dans l’église St-Éloi à Becco. Les cloches n’ont pas manqué de sonner l’Angélus à la volée au moment de la consécration !

Pour clore une si belle escapade, nous avons partagé un repas mémorable dans une des brasseries de Spa. Nous avons bien failli manger un limaçon tellement nous avons cherché l’endroit idéal.

Chacun de nous est reparti avec encore un peu de travail mais de belles vacances en perspective !

Anne-Elisabeth, Alfred, Paule et Élisabeth