Prendre la parole sur les réseaux sociaux

Vous souhaitez changer ou réfléchir sur votre manière d’intervenir sur les réseaux sociaux ? Un des derniers livres d’Emmanuel Tourpe peut vous y aider : Un temps pour penser, un temps pour parler, dans la collection « Les tout petits livres de philo et de com », aux éditions Racine. Pour tenter de gagner un exemplaire de ce livre, envoyez simplement un mail à vosinfos@bwcatho.be avant le 10 janvier 2022. Un tirage au sort par des mains innocentes, filmé, déterminera trois gagnants !

Pour ceux qui souhaitent avoir un aperçu de ce qui avait été partagé par Emmanuel Tourpe le 26 avril 2021, lors de la soirée organisée pour les communicateurs des Unités pastorales et des paroisses, voici un bref résumé.

Retenons deux mots : Conversion du regard et Engagement

CONVERSION DU REGARD

  • Ne pas être simplement spectateur mais s’exprimer car, à partir du moment où nous lisons des posts, des tweets, nous sommes « pris » par ce que nous lisons. Sommes-nous de simples voyeurs ?  
  • Prendre le numérique au sérieux : l’homme contemporain passe en moyenne 6h de son temps sur des supports digitaux (en dehors de son travail). Le digital est donc une chance pour l’homme d’être touché par la parole de Dieu. Le numérique est l’équivalent des routes de l’empire romain !
  • Appréhender à débattre : nous avons longtemps été habitués à voir le débat comme réservé aux hommes publics (hommes politiques, juristes, …). Avec internet, toutes les opinions sont sur la place publique, suscitant des réactions émotionnels. Soit nous n’osons intervenir, soit nous nous énervons… nous faisons l’expérience de parler ensemble mais, souvent, nous ne sommes prêts à cela…

QUE FAIRE ?

  1. Porter de l’attention à la proposition de l’autre, « sauver la proposition d’autrui », comme dit saint Ignace de Loyola.
  2. Discerner : la vérité a plusieurs facettes (image du polyèdre), situer la proposition d’autrui. La vérité est toujours plus grande que ce que nous pensons.
  3. Adorer : Dieu est toujours plus grand que ce que nous croyons.

ENGAGEMENT

Il est nécessaire de s’engager. Brièvement, de trois manières :

  1. En ayant à cœur une attitude de charité (ne pas insulter quelqu’un au nom de Dieu même si je suis irrité).
  2. Mobiliser sa raison plus que les émotions spontanées.
  3. Chercher à mobiliser le désir d’être écouté : comme dans le quotidien, nous ne sommes crédibles que si nous donnons envie de croire par notre manière d’être (l’humour peut aider).

Elisabeth Dehorter

1RCF: pastorale et handicap

L’émission du 21 mai 2020 développe le thème de la place des personnes avec un handicap mental dans notre société et nos communautés chrétiennes.

Elisabeth Dehorter a interviewé Axel Lejeune qui témoigne de sa vie avec son handicap mental, et Francine, mère d’une petite fille de 5 ans qui présente des troubles autistiques : elle témoigne de la manière dont l’autisme a été découvert, de leur quotidien, de leur vie de foi.

Barbara Blanchart (en photo), responsable de la pastorale des personnes avec un handicap, complète ces deux témoignages par son travail auprès des personnes en institution dans le Brabant wallon et son contact avec les paroisses.

L’émission est accessible en podcast sur 1RCF.be ou rediffusée en DAB+ ce jeudi 21 mai à à 19h ; vendredi 22 mai à 1h ; dimanche 24 mai à 19h.

Qu’est-ce qu’une Unité pastorale dans notre vicariat?

Rebecca Alsberge, adjointe de Mgr Hudsyn, expose le projet des Unités pastorales dans notre Vicariat : la vidéo de présentation vous apportera de nombreuses précisions !

« J’espère que toutes les communautés feront en sorte de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour avancer sur le chemin d’une conversion pastorale et missionnaire, qui ne peut laisser les choses comme elles sont », nous dit notre pape François dans son encyclique Evangelii gaudium (n°25).

Dans cette ligne résolument missionnaire à laquelle notre pape nous appelle, à la suite de l’Évangile, le Vicariat du Brabant wallon a lancé un grand chantier autour des Unités pastorales (UP).

Lire la suite